Our Recent Posts

Tags

Chronique BP de Håkøn de Matthieu Biasotto. Un coup de coeur magistrale.


Coucou, aujourd'hui je viens vous parler d'un livre que j'ai eu l'extrême honneur de lire en avant première et c'est définitivement un coup de coeur magistrale. Je vous laisse juge :



Håkøn

Bazar! Je ne sais même pas comment ça se prononce. J'hésite entre le détester, car il est tout ce que j'exècre et le trouver mignon, affublé de ses impératifs familiaux. C'est un petit (grand) c** dragueur et menteur invétéré, mais à travers le récit on découvre beaucoup de sensibilité chez ce personnage. Il est beau et il le sait, mais ce n'est pas une raison...


Suldrün

Je crois que ce prénom est encore pire. Bon c'est la Suède, (bordel je suis tellement nulle en géographie que j'ai passé mon temps à parler de la Finlande 🤦) je suppose que cela vient de là. Moi, la neige, le froid hein moins je les vois mieux je me porte 😜. Déjà que je ne suis pas fichu de rester sur mes deux jambes en temps sec, alors imaginez sur la glace 🤦.

Bon on m'explique, s'il fait si froid pourquoi elle est toujours à moitié à poil ?

Oui, je suis réac (non en fait, je suis jalouse, car j'adore la mode Manga et que je n'assume pas pour un pet de licorne 😉)

Les cheveux roses sont un signe d'excentricité que je peux comprendre, mais les tenues outrageusement courte...

Put*** Flo, tu deviens coincée du UC ou quoi ?

Ma petite, tu viens de gagner des points dans mon cœur...

Quelqu'un qui aime City Hunter ne peut que me plaire ❤️.

Ahah le coup du chat, je suis pliée de rire. Bazar ! Je l'imagine trop cette scène.


Je l'aime moi ce Stellan (déjà il a un nom prononçable, rien que pour ça, il mérite un câlin 😜). Il a le coeur sur la main et il est adorable.


Merde ! Merde ! Merde ! Je pleure. Connard de réac à la con, Joakim me fait de la peine. Put***! Je déteste ces ordures d'homophobes.


C'est habile de mettre ses personnages d'autres romans en action, à méditer Flo 😉.

Du coup, ça te donne envie d'aller acheter les romans de l'auteur 😋.

Put***! (Si j'étais payée par le nombre de gros mots que je dis ou que j'écris je serai milliardaire 😂😂) Je m'en doutais !!!! Je ne vous laisserai que cette phrase sortie de mes impressions à chaud, à vous de trouver pourquoi j'ai criée cette phrase (pour information, à deux heures du matin alors que mon homme dormait, il n'a pas vraiment apprécié la blague 😜)


Inger est l'amie que l'on voudrait toutes avoir. Une fille à la hauteur de notre folie, qui accepte nos travers et s'engouffre à la suite de nos bêtises.


Purée ! J'adore Torsten... Et non ça n'a rien à voir avec mon péché mignon : les roulés à la cannelle (bordel ce truc est tellement bon ❤️), je l'aime de ouf cet homme.


Nom de dieu cette phrase que je répète en boucle depuis des années :

"— Et ce soir, je réalise qu’aimer, c’est accepter l’autre sans se voiler la face, sans chercher à le changer pour le faire entrer dans des cases. Aimer vraiment, c’est comprendre cette personne, au-delà de ses blessures et de nos propres travers…"


La scène clé 😳. Bordel! J'ai chialée (encore) tellement c'était beau, poignant tellement réelle 😱😱


La vache 😳😳😳. Je viens de me prendre une claque magistrale, j'ai englouti ce livre en moins de 4 h, je crois que c'est mon record. D'autant qu'entre deux, j'écrivais des mails à l'auteur et je posais ma chronique sur mon bloc-notes.

J'aime cette fin que je ne vais pas spolier, j'aime ces personnages, ces situations ubuesques, mais tellement incroyables.

Quel talent 😱

Le roman fait 514 pages et pas n'est du temps mort, c'est juste du bonheur en barre cette histoire ❤️

Et cette playlist de fou, on en parle ?

Bazar! Je crois que je la kiff si ce n'est plus que le roman... Non, je ne peux pas, c'est un ovni ce bouquin.

Et la couverture ?

Mais zut de flûte, je n'ai rien pour râler là moi... Je peux même pas dire que j'ai horreur des licornes, tout le monde sait que je les adore...

Arff si je sais, je déteste les baskets.

Bah quoi ? Il faut bien que je trouve un truc pour râler 🤷.

Je crois que c'est une des plus longues chroniques que j'ai fait...

Sûrement parce que j'ai adoré. D'ailleurs je vais me l'acheter en broché (un jour, je vais me noyer sous mes bibliothèques moi 😂😂😂)



En conclusion, il n'y a pas qu'un seul personnage dans ce roman, mais une multitude même si on ne suit que deux principaux.

Les voir interagir ensemble, se chercher, se détester, s'aimer, se disputer, pleurer... tout ça vous remue.

Ce roman est une leçon de vie, une baffe que je prends dans la tête. C'est un coup de coeur magistrale.

J'ai découvert Matthieu avec Deaken, je n'osais pas le chroniquer...

Comment moi, petite auteure insignifiante, allez oser donner son avis sur un écrivain aussi génial que lui?

Je ne m'en sentais pas capable pour tout dire, je commençais tout juste mes retours. Être bêta et Auteure ne te donnent pas la science infuse.


Je dois faire un salon dont il est le parrain et au travers de ses lives, ses posts, j'ai découvert quelqu'un comme moi (non pas que addict au café et avec un certain grain 🤷), mais quelqu'un qui aime tellement ses personnages qu'on le ressent lorsqu'on lit ses romans. Qui aime son lectorat et surtout qui n'a pas la grosse tête.

Du coup, vous rentrez dans son monde avec une facilité déconcertante.


Alors, pour tout ça, pour cette lecture de fou, pour cette playlist qui me rappelle mon adolescence (et oui je suis vieille 😂), je voudrais te dire Merci.

Désolé, je n'ai pas trouvé de mots assez fort pour te dire à quel point je suis honorée d'avoir échangé avec toi et d'avoir lu cette merveille. 💕💕💕



N'oubliez pas de visionner la vidéo sur ma chaîne Youtube, les deux étant complémentaire 😉.

Bisou bisou à très vite ❤️💋



 

©2021byFlorinaL'irlandaise. Tous droits réservés. 

Suivez mes actualités

et

mes réseaux sociaux

  • Youtube
  • Amazon Icône sociale
  • TIC Tac
  • Twitter - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle