Our Recent Posts

Tags

Chronique de "Crocs et Sortilèges" de Louisa Meonis ainsi que "Et un jour une étoile" de Anna Wendel


Aujourd’hui, dans cette chronique, je ne vais pas vous parler que d’un seul livre, mais de deux. Eh oui! Et encore, je me restreins, car je n’ai lu que des petites merveilles tout de suite (sérieux, les romancier(e)s vous n’en avez pas marre de faire toujours des pépites pareilles… Bon ! J’avoue que je ne m’en lasse pas perso ^^).

Le premier pour débuter : nous allons nous entretenir d’un intégrale que je viens juste de finir, autant vous dire que c’est frais dans ma mémoire de Dory mdrr.

« Crocs et sortilèges » de Louisa Meoni, déjà si j’ai lâché le livre que je m’apprêtais à commencer, c’est grâce à une auteure des plumes de l’imaginaire. Elle a déposé un avis qui m’a fait tellement rire que je me suis dit banco, cette saga était dans ma PAL depuis un moment, mais loin loin loin d’être lu. Et paf ! Hasard de la vie, il se retrouve sur le devant de la scène et tant mieux, je me suis aperçue en le lisant que j’avais besoin de m’évader, de me détendre et de rigoler.

Qu’est-ce qui m’avait attiré en premier ? Bah ! On ne va pas se mentir, la couverture en premier lieu, puis le titre. Vous le savez peut-être (sinon vous l’apprenez ^^). Moi, les canines et la magie, c’est mon dada lol.

Et puis, j’avais trouvé cette couverture très curieuse. Elle ne dévoilait rien du tout, et pourtant nous mettez dans le bain directement.

J’ai plongé avec délice dans ce roman qui annonce la couleur dès le départ. Je ne vais pas vous spolier, mais bordel, ce bouquin fait du bien aux zygomatiques. J’ai lu les 8047 pages en quelques heures, c’est vous dire à quel point je suis devenu accroc.

J’ai ri à en avoir mal au ventre, je me suis fait du souci, je me suis creusé la tête et finalement je n’avais aucune intention que cela s’arrête. Et si j’ai bien compris à mon grand bonheur ce ne sera pas le cas, je pense qu’un spin off doit être en préparation.

En conclusion, si vous avez envie de rire des déboires d’une jeune sorcière (et non ce n’est pas moi. On a dit jeune ^ — ^) et d’un… homme aussi chaud que son regard est clair. Alors foncez, en plus, votre moral vous dira merci 😉.

Et pour finir, mon amie la talentueuse Anna Wendell nous offre encore une pépite dont elle a le secret avec : « Et un jour une étoile ». Bazar de bazar, je ne serais pas capable de vous expliquer qui de la couverture ou de l’histoire me laisse le plus rêveuse.

La cover fait passer une part de mystère et de magie qui m’a fait de l’œil aussitôt. Il me le fallait en papier, c’était obligé. Je peux vous assurer qu’Anna est une valeur sûre et en plus cela parle de Brocéliande alors forcément j’ai dégainé ma CB plus vite que Lucky Luke 😊.

J’ai ensuite guetté le facteur comme une petiote attend le Père Noël pour recevoir finalement mon Graal, mon précieux. Quoi, j’en fais de trop ?

Vous le savez que je suis bipolaire et un peu dangereuse… Non ? Bah ! Faites gaffe, je suis armée… d’un stylo ^ !^.

On rentre dans le vif du sujet directement et put*** que c’est bon. Konstantin est un bad boys… Enfin, c’est ce que l’on imagine de ce géant aux yeux clairs. Seulement, il fond comme neige au soleil devant la jolie Céleste qui n’est que douceur. Bon Dieu ! Cette femme est un ange tout droit descendu du paradis (je ne sais pas de trop, si je parle de l’auteure ou de son personnage là je l’avoue). Le livre dont je vous parlais en premier lieu fut une torture lorsque je devais les abandonner pour dormir. Pour celui-ci, je n’ai pas pu quitter nos protagonistes, tellement je me suis attaché à cette plume si douce et pourtant si forte.

Le respect qu’il se dégage de nos deux héros alors que le danger rôde m’a ému, encore plus lorsque j’ai su ce qui les avait rendus ainsi.

Je l’avoue, j’ai un cœur tendre, mais j’ai pleuré au point de tenir le livre contre moi et maudire le sort qui s’acharne parfois sur les gens. Mais la roue tourne, le karma s’occupe de rendre à chacun le bonheur auquel il a le droit et comme dans la vie, ce roman dévoile tout son potentiel devant nos regards émerveillés.

On se retrouve emporté par le charme de Noël comme lorsque nous étions enfants, nos yeux brillent des souvenirs et de l’émoi que suscitent ces fêtes dans nos esprits.

Anna a encore réussi l’exploit de décrire un lieu cher à mon cœur, sans faire une seule fausse note comme si elle avait arpenté les terres bretonnes ou que celles-ci lui aient transmis un peu de leur magie.


Oh ! Que oui, c’est court puisque c’est plutôt une nouvelle. Et je répondrais encore une fois par l’affirmatif en disant que l’on a le désir de rester avec eux pour l’éternité. Mais c’est tellement intense, que tu n’as qu’une envie : c’est d’envoyer une gerbe de fleurs à l’auteure, accompagnée de diverses douceurs pour la remercier des émotions qu’elle a suscitées chez toi.

Et de demander au petit peuple de veiller sur elle et sur les siens, afin qu’elle abreuve notre imaginaire de romance qui fait du bien à l’âme et à la tête.


Anna, dans ta dédicace, tu souhaites que ton livre m’apporte du baume au cœur. Sache qu’il a fait plus que cela, il m’a réveillé d’une certaine manière. Merci d’avoir amené dans les foyers de ton lectorat, un peu de ma forêt si chère à mon cœur et de m’y avoir transporté pour un voyage féérique.


Bisou mes DDBP à très vite 💋💖


 

©2021byFlorinaL'irlandaise. Tous droits réservés. 

Suivez mes actualités

et

mes réseaux sociaux

  • Youtube
  • Amazon Icône sociale
  • TIC Tac
  • Twitter - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle