top of page

Mon retour sur la chronique des Bridgerton



Coucou mes DDBP, cela fait un moment que je ne suis pas venue vous faire un retour, mais je suis débordée.


Je viens vous parler, une fois n’est pas coutume, d’une série réalisée par Netflix d'après la saga de Julia Quinn que j’ai visionnée il y a quelque temps.

J’avoue, j’étais curieuse de tout ce tapage autour de cette romance historique.

Je ne suis plus une grosse fana de télé (moi que l’on appelait Télé Star, tellement je connaissais les programmes par cœur), j’ai téléchargé l’application et j’ai dévoré la série en une journée.

Oui, je suis un peu addict quand j’aime quelque chose (quoi vous ne l’aviez pas remarqué? Lol)

Donc c’est une adaptation libre de la régence et premier point que j’ai adoré, c’est le fait de voir des personnes de toutes les couleurs dans la version télévisée.

J’ai toujours peur de vexer quelqu’un en parlant de son ethnie.

Pour moi, vous le savez si vous me suivez depuis longtemps, il n’y a pas de race, de genre ou de religion, mais juste des êtres humains. Je ne saisis pas ce besoin de rabaisser, de mettre dans des cases, l’amour est universel.

Tout le monde mérite d’être aimé et d’aimer en retour.

Donc, imaginez combien je rêve de ce monde où tout individu serait égal...

Enfin, il y a la caste sociale, et j’avoue que même si je comprends, ça m’agace (et dire que ma famille était aristocrate, les pauvres lol).

Et que dire du fait que la femme n’a aucune valeur. Alors, certes, c’est l’époque qui prescrit cela, mais ça m’énerve, que voulez-vous 🤷.

Bon, revenons à la série. J’ai encore des étoiles et des larmes plein les yeux. L’histoire d’amour entre Daphné et Simon est juste magnifique. Même si l’on comprend par la suite pourquoi il va agir ainsi, on n’en reste pas moins à soupirer en les regardant évoluer.

J’ai adoré (moi, l’adepte des multipersonnages 😂) la multitude qu’il y a dans ce feuilleton, j’ai pleuré avec eux, j’ai frémi, j’ai eu chaud... Très chaud même. Attention, ce n’est pas indiqué pour enfants, il y a du sexe. Et pouah, c’est torride. 🤤🤤🤤.

Il y a de l’intrigue aussi, on se demande plein de choses tout le long de la série et on se retrouve accroché à son écran comme une droguée en attente de sa dose.

J’ai savouré chaque minute de chaque seconde. À tel point, que je vais m’acheter les livres et que j’ai qu’une envie : c’est de regarder cette série à nouveau juste pour la beauté des costumes, des danses, des lieux. Ainsi que pour le jeu d’acteurs incroyable, pour cette alchimie des corps à corps.

Pour sentir mon cœur se tourmenter, mes larmes couler. Oui, je suis maso, mais c’est tellement WHOUA 😍😍 . Tout le monde devrait connaître ce sentiment... Lorsque la mère évoque l’amour qu’elle avait pour le père de Daphné, j’ai eu des larmes encore, car j’ai revu mon arrière-grand-mère qui me parlait de son seul et unique amour.

Les gens maintenant veulent tout tout de suite, et ils omettent parfois que nous ne sommes pas éternels. Être aimée par quelqu’un qui ne veut que votre bonheur au point de s’oublier lui-même. De n’avoir en tête que lui ou elle, et personne d’autre.

Que ce soit le casting ou même la bande originale, rien n’a été laissé au hasard et la magie opère.

Cette série est mon coup de cœur, je suis in Love. It's just Amazing 💖💖💖.

Anthony et Kate, qu’est-ce que j’ai aimé ce couple! Des fois vous avez l’impression que la personne en face de vous est un roc, puis finalement, vous vous apercevez que c’est un être humain avant tout.

Je craignais que l’opus concernant celui de Bénédict me fasse perdre cet entrain, car revisiter Cendrillon était pour moi surfait... et pourtant, Bon Dieu cette baffe.

Ah Colin... Je ne vous dirais rien, mais 😍😍😍. Lui aussi m’a fait de la peine au point que j’aurai voulu le câliner pour après le secouer comme un prunier.

Éloise... Ah que je l’adore cette jeune femme. Elle semble n’avoir peur de rien et malgré cela...

Une partie des ventes de Franseca va à la recherche contre le paludisme

Putain, je l’ai adoré ce livre, j’avais un peu peur, car la perte de son premier amour aurait pu être un frein. Bon sang, j’avais envie de la baffer et lui dire, mais bon sang il est fou de toi, regarde. Il me faisait tellement de peine (ah ah tu veux savoir de qui je parle hein lol).

Ma petite Hyacinthe. Alors là j’en ai pris plein les mirettes. Je n’aurai pas parié un kopeck et j’aurai eu tort, car ce tome est une merveille... Bon comme les autres d’ailleurs.

Et pour finir le beau Gregory... Alors lui, je n’avais pas envie de me séparer de ce clan. J’ai pleuré. Oui, je suis sensible, que voulez-vous 🤷.

Je me suis attaché à cette famille au point de ne pas avoir le désir de les quitter.

J’ai l’impression d’avoir eu l’extrême honneur d’avoir fait partie de leurs cercles privés.

9 tomes et pas un où je me suis dit que c’était mal écrit.

L’auteure a réussi à me faire pleurer, à m’émouvoir à chaque coup au point de crier parfois, de soupirer et de frapper des mains comme une gamine.

À tel point que si je m’écoutais, je prendrais ma plume pour vous conter une romance historique.

Quoi que l’on dise, quoi que l’on fasse, il reste un sentiment qui fera battre les cœurs à jamais : l’amour...

Quel que soit votre orientation, votre genre, votre religion, lorsque votre cœur a trouvé sa moitié alors plus rien n’est impossible. Et vous pourriez décrocher les étoiles.

Je conseille ces romans à tous les romantiques et même à ceux qui ne le sont pas.

PS : la playlist de la série est juste un régal ❤️.

Comments


Post unique: Blog_Single_Post_Widget
bottom of page