Our Recent Posts

Tags

Pas encore de mots-clés.

Trilogie Friendszone de Margot D Bortoli

Hum ! Je vais vous faire une chronique bipolaire, je pense que j’en ferais régulièrement, ça me correspond tellement bien lol.

Donc, je vais vous parler d’un livre, enfin d’une trilogie qui me faisait de l’œil depuis un moment Projet Friendzone, projet Bridezilla et projet Rebirth de Margot D Bortoli.

Vous le savez, j’ai adoré Too Young du même auteur et je voyais souvent des avis pour ces tomes qui me titillaient ma curiosité. Alors en avant Guingamp, moi et ma folie allons vous expliquer en trois étapes ce que nous avons pensé de cette merveille (bah voilà ça commence bien, tu dis déjà que tu as aimé. Oh ! Toi, on ne t’a rien demandé encore couché, vilaine ^^)

Projet Friendzone


Ma folie et moi-même avons passé un pacte avec mes personnalités, mais je vous préviens, la féministe en moi va surement ramener sa grande bouche par moment.

Donc si mon côté romantique et fleur bleue trouve ce premier opus mignon et adorable, l’autre partie elle râle comme si on l’avait forcé à mettre un soutif.

Car pour elle, Grace est une fille sans ambition dont la famille et ses proches, lui dictent sa vie. Elle ne se cherche même pas de boulot et laisse son existence suivre son cours. Elle s’amourache du meilleur ami de son frère et décide qu’il passera à la casserole. Le problème, c’est qu’en plus d’être maladroite, elle ne tient visiblement pas l’alcool. (Forcement, tu es une éponge toi. Oh Flo couché, c’est mon tour rhoo). On en parle de sa famille ? J’ai été choquée par les propos des parents à la fin du livre, comme au début où elle se blesse et personne ne lui demande si elle va bien. Enfin, je laisse la place à l’autre morte d’amour qui lève les yeux au ciel toutes les deux secondes.

Pfff, mais qu’elle est chiante celle-là ? (Plaignez-moi, je cohabite avec elle depuis 35 ans. Bah ! Oui, car elle s’est réveillée lors de mes dix ans lorsque ma mère m’a ordonné de mettre un soutien-gorge, elle a un problème avec les sous-vêtements si vous voulez mon avis mdrr)

D’abord un personnage comme Grace qui aime la chunky monkey de Ben & Jerry’s est forcement une personne fiable, honnête et absolument géniale qu’on se le dise ! (grosse gouelle ! Couché, la vilaine !). Sans oublier qu’elle kiffe le latte macchiato. Alors voilà, elle me plaît et je démonte tout ce que ma folle de personnalité coincée vous a raconté.

 Elle me fait rire Grace avec ses bourdes sans pareil et son côté fofolle. (Elle me rappelle quelqu’un, je dis ça, je ne dis rien. Bah ! Continue de la fermer, si tu le peux, la vilaine !)

J’avoue que la despote à raison, j’ai l’impression de me voir parfois, je suis tout à fait capable de faire les mêmes bêtises (et je vous assure qu’elle en a déjà fait un paquet. Non, mais tu te tais, c’est mon tour ! Comme si tu ne m’avais pas coupé la parole, toi ) À part pour craquer sur le meilleur ami de mes frères.

Cette romance est pour moi comme le sucre dans le café, la chantilly à la gaufre, une évidence quoi 

Et Samuel est juste un amour que l’on a envie tour à tour de gifler et d’encenser (à tu vois tu le dis aussi. Oui bah, tu fais partie de moi, la vilaine ^^)

L’auteur a réussi à accorder mes nombreuses personnalités pour vous expliquer qu’elles ont adoré avoir le point de vue de Sam notamment lors des passages à vide de Grace.

Attention, cette histoire est chaude/bouillante niveau sexe, elle atomisera votre petite (ou grande) culotte avant même que vous ayez le temps de prononcer « nom d’une cacahuète en string ». (Logique, vu la longueur de ton mot tu aurais pu noter « bi.. » Oh, y a des gens coincés... euh, des gens bien sur tout rapport, je voulais dire, qui lisent mes avis la nympho ! Toutes mes excuses, je pensais qu’elle resterait tranquille ^^). Donc à ne pas mettre en toutes mains, à mon avis.

Seulement, je le trouve très bien écrit, l’acte n’est pas vulgaire. Juste suffisamment bien détaillé pour faire monter la pression, mais sans devenir du porno pour autant.

Pour conclure, j’ai profité d’une promo chez BMR pour acheter les trois tomes d’un coup et je ne regrette pas. J’ai adoré pouvoir me marrer à plusieurs reprises et en même temps avoir de la peine à d’autre moment. Le premier roman envoie le signal d’une magnifique histoire pleine de rebondissements, de folie, de rires et de larmes.

Projet Bridezilla


Alors là, j’ai enfermé plusieurs de mes personnalités, car elles me gavent. Donc Grace et Sam vont… Nan, mais tu as cru que j’allais spolier ? Tu es sérieux (se) je ne l’ai jamais fait, ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencé .

Nous suivrons nos deux tourtereaux pour notre plus grand bonheur. Grace est toujours aussi folle à lier et c’est pour cela que l’on tombe encore une fois sous son charme. Et Sam, il est tellement chaud bouillant que la vilaine (tu ne suis pas, c’est mon côté féministe enragé ^^) n’arrêtait pas de dire qu’un mec comme ça cela n’est possible que dans les livres. Je sais, elle est chiante ! Et si nous, on veut croire qu’un degommeur de culotte comme lui existe hein .

On retrouve aussi sa bande de copains déjantés (PS où est-ce que l’on trouve une meilleure amie comme Jane ? Elle est délurée, vulgaire comme on aime, et totalement génial. Même si elle n’aime pas le latte, j’accepte de faire une exception, car sa façon de s’habiller déchire. Mais tais-toi à la fin, la vilaine !)

Alléluia, elle a trouvé un job et ça lui va parfaitement bien. Je ne peux pas en dire plus sans spoiler, mais nous sommes toutes d’accord pour dire (quoi encore ? Je vous l’ai répété, c’est une chronique bipolaire donc nous parlons toutes, suit un peu rhoo) que : « AH ! C’EST BEAU L’AMOUR ». Oui en majuscule parce que ça le vaut bien ^^.


Projet Rebirth


Je te hais Margot (oui, nous avons décidé de te tutoyer et de vouer un autel pour ton talent. Quoi, tu as peur… Oui, ça fout les jetons, j’avoue, mdrr). Donc nous disions, nous te haïssons de nous avoir faire chialer dans ce tome, nous avions envie de rire. Pourtant, c’était tellement bien écrit que comment faire pour t’en vouloir. Cet opus parle plus de Samuel et si au début du livre toutes mes personnalités commandaient de lui arracher les testicules pour les tremper dans de l’acide et les lui faire bouffer. L’auteure a réussi le tour de force de totalement retourner la situation et ce sont les ovaires de Grace que nous voulions mettre sur le gril. Je ne vais pas spoiler, mais pu*** que ce livre là, est une merveille. Je crois que je n’ai jamais autant passé du rire aux larmes. Je suis définitivement (oui, nous aimons beaucoup les adjectifs, Antidote ! Qu’est que ça peut te faire ? Ouf, elle est polie parce qu’au début ce n’est pas ce qu’elle prescrivait de noter, la vilaine lol) folle de ce roman, de ses personnages et totalement accro, sous le charme de cette histoire. Je pense pouvoir dire que c’est un de mes coups de cœur 2020.

Nom de dieu ! Je vire lesbienne, je kiffe cette femme de ouf ! (Ne commencez pas à vous chauffer le string, les gonzesses, elle rigole. J’en ai conscience, c’est chiant, car j’y ai cru aussi, mais elle aime trop son mec . Sa perso LGBT…) Comment des remerciements peuvent-ils te donner envie de la serrer contre toi en lui disant : « Bravo Ginette (quoi je sais que ce n’est pas son prénom, mais j’aime bien celui-ci. Et je n’allais pas l’appeler Raymonde ou Josiane, c’est déjà pris. Si tu veux connaître par qui bah lit le livre) c’est génial ce que tu as fait », aussi bien dans cette section que dans ce livre. Qui m’a ému à tel point, qu’ils seront dans ma bibliothèque dès que je déménage.

Vous l’aurez saisi, je n’avais pas envie d’abandonner Sam et Grace, et j’en profite pour remercier l’auteure de nous octroyer plusieurs bonus à la fin. Cela donne une autre vue, un passage indispensable pour ne pas finir névrosé (comme tu l’es ? Ta bouche ! Tu fais partie de moi je te rappelle, donc tu l’es aussi, vilaine !)

Bouhhhhhhhhhhhhhhhhh Arhhhhhhhhhhhhhhhh, c’est trop dur de les quitter.

Vous l’aurez compris, mes dragons démoniaques bipolaires (purée va falloir que je vous trouve des initiales ou un truc, c’est long la ) je vous conseille ces trois romans ainsi que tous ceux de Magot D Bortoli, car elle le mérite. Elle donnera à votre cœur l’impulsion pour qu’il soupire, le tempo à votre humour pour vous faire rire aux éclats, la douceur afin que vos larmes coulent sur vos joues sans que vouliez ou ne réfléchissiez à les essuyer. Le feu à vos petites culottes, en pensant à ce couple qui déchire, elle saura également vous faire aimer ses personnages secondaires comme partie prenante de cette histoire. Et vous aussi, vous vous retrouverez à faire un autel à la gloire et à la magnificence de cette merveille femme qu’est Margot. J’espère que ses proches se rendent compte de son talent, parce que purée de patate douce, je l’adore. (Quoi ? J’en fais de trop… Bordel, si toutes mes personnalités se mettaient ensemble pour écrire cette chronique, je finirais à l’asile sans conteste. Et non, je n’y suis pas déjà ! Bon ! OK, ça ne tardera plus, lol).

Je sais que cet avis est bien plus long que d’habitude et plus fou, mais je ne pouvais rien faire d’autre après avoir retrouvé mon alter ego qu’est probablement Grace. Ne pensez pas que votre vie est toutes tracée, souvent le destin aime bien jouer avec vos sentiments.

Tchuss mes DDBP 

 

Follow

  • Google+ - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

©2018 by Florina L'irlandaise. Tous droits réservés.