Chronique de L’Enfant de Kepler de Elodie Belfanti-G

Je reviens avec pleins de chroniques à venir et je vous préviens mes dragons, ça envoie du lourd ...








Chronique de L’Enfant de Kepler de Elodie Belfanti-G


Une histoire de science-fiction, ce qui n’est pas ou plus, ma lecture de référence. Seulement, l’auteure est une amie, alors comme je suis curieuse et que j’ai adoré Almeda, forcément je n’ai pas tergiversé longtemps, surtout qu’elle est aussi classé romance fantastique et vous connaissez ma passion pour ce genre de roman ^^.

Dès le premier chapitre, je me suis retrouvé addict à ce roman. Il m’en fallait plus, que j’en sache plus… Un peu comme une droguée en manque qui aurait besoin de sa dose !

À certains moments, j’avais envie de serrer Kate dans mes bras et de lui dire :

« – Ne t’inquiète pas, je vais t’aider ! Tu n’es pas seule, je suis là. »

Mais on ne peut pas entrer dans un livre, pas vrai ?

Dommage ! Parce qu’il y a quelques passages, je me voyais bien lui prêter main-forte et distribuer quelques baffes.

Je répète souvent que j’ai un entourage bizarre, mais je suis détrônée. Ma petite Katherine, je te décerne l’oscar de la famille la plus biscornue.

Quant à Nash, heuu ça existe des spécimens comme ça ?

Je comprends mieux alors certaines émeutes, ha ! ha ! ha ! Il est chaud bouillant le garçon.

Et même les personnages secondaires sont mis en valeur, ce qui est assez rare en soi pour le mentionner.

Des intrigues ahurissantes et pourtant si bien construites, que l’on sursaute comme si nous étions également en danger.

L’émotion est présente, même si parfois je me dis que cette héroïne est trop lisse, trop gentille. Il suffit de pousser un peu sa lecture et l’on comprend que c’est son tempérament qui ai comme ça. Et puis, elle est si jeune…

Certaines scènes m’ont fait couler quelques larmes (j’use une quantité de mouchoirs incroyables, si vous avez des bons plans, lol), mais j’ai aussi bien rigolé grâce aux traits d’humour savamment dosé.


En conclusion :

Oui, je suis consciente que l’on en demanderait plus, car c’est génial et si intense, que cela passe trop vite, mais qui sait…

Si vous voulez frémir, être émue et surtout découvrir des paysages merveilleux et hors du commun ainsi que des personnages hauts en couleur, alors n’hésitez pas foncez. Ce livre est fait pour vous et même si comme moi, vous n’aimez pas la science-fiction, je vous rassure le thème est si bien maîtrisé que l’on ne peut que tomber sous le charme cette histoire.


PS : Et cette fin, mes aïeuls, je frappais dans mes mains comme une gosse devant le sapin de Noël (^— ^)

PS 2 : Et ne pas oublier la couverture, qui est juste magique, que de talents chez cette auteure.


40 vues

Follow

  • Google+ - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

©2018 by Florina L'irlandaise. Tous droits réservés.